Les anime de l'été 2017 | Angristan
Les anime de l’été 2017

Les anime de l’été 2017

Me revoilà après une saison bien chargée ! Je m’étais promis d’y aller plus doucement mais j’ai encore une fois suivi une vingtaine d’anime. 😛

Contrairement à mon dernier article, je ne vais pas juste faire un top 5 mais parler un peu plus en détails de tout ces anime, parce qu’il méritent tous au moins un petit paragraphe et puis parce que j’ai envie d’écrire un peu.

Néanmoins si j’avais à faire un top 5 ça serait le suivant :

  1. Made in Abyss
  2. Ballroom e Youkosu
  3. Gamers!

Et ensuite, je ne sais pas dans quel ordre mais bon voilà :

  • Princess Principal
  • Tsurezure Children
  • New Game!!
  • Kakegurui
  • Boku no Hero Academia S2

Bon du coup c’est plus un top 5 mais voilà mes favoris.

J’ai mis à peu près 2 semaines et quelques dizaines d’heures à écrire cet article et celui de made in Abyss, je crois que j’ai passé encore plus de temps que pour mon dossier sur Shadow, et même si j’ai dissocié l’article sur Made in Abyss, je me rend bien compte que celui-ci est sacrément gros, mon éditeur WordPress avait beaucoup de mal sur la fin. C’est un petit peu triste de se dire que très peu de gens le liront, mais bon on va dire que je le fait surtout pour moi ! J’espère l’appareil sur lequel vous lisez cet article a assez de RAM, sinon désolé d’avance. ?

Note : sauf mention contraire, il n’y a pas de spoilers dans cet article (enfin normalement)

Sommaire

Made in Abyss

J’ai tellement aimé cet anime que j’ai écrit un peu beaucoup dessus, donc plutôt que de charger un article déjà particulièrement long, je préfère lui dédier un billet à part :

Made in Abyss : voyage dans les tréfonds d’un chef d’oeuvre

TL;DR : Histoire captivante, animation au top, OST sublime, manga magnifique, un chef d’oeuvre.

Welcome to the Ballroom (Ballroom e Youkoso)

Welcome to the Ballroom (Ballroom e Youkoso)

Synopsis :

Fujita est un adolescent qui ne sait pas quoi faire de son avenir, bien qu’il soit continuellement poussé pour se décider, le jeune ne sait toujours pas quoi en faire. Un jour, après une conversation avec son enseignant sur le sujet, il sort de son école en réfléchissant à propos de son futur; c’est à cet instant que Fujita est intrigué par une affiche posée sur un lampadaire recherchant des employés pour travailler à temps partiel. Au même moment, d’anciens camarades de classe du jeune homme apparaissent et lui demandent de l’argent tout en se moquant de lui; avant que les choses empirent, un homme à moto apparaît et donne de l’argent aux agresseurs pour qu’ils laissent en paix Fujita. Lorsqu’ils partent, le motocycliste saisit le jeune et l’emmène dans le studio de danse Ogasawara, à cause d’un malentendu d’une affiche de travail que Fujita regardait, se trouvant juste à côté de la publicité du studio de danse. À partir de là, Fujita découvre un nouveau monde, celui de la danse compétitive. Lui qui a toujours été indécis, fait son premier pas dans la danse.

J’ai mis quelques semaines avant de commencer cet anime : le style d’animation ne m’attirait pas plus que ça, et un anime qui parle de danse… Pas trop mon truc. Cependant, j’ai lu quelques retours positifs, et puis le fait qu’il soit aussi bien noté m’intriguait. Alors j’ai regardé les 4 premiers épisodes.

Quelle bonne décision ! Je ne regrette vraiment pas. C’est immédiatement devenu un de mes anime favoris pour cette saison, et même mon n°1 pendant un petit moment.

Je ne suis pas fan de danse de base, mais cet anime est captivant ! On suit Fujita dans ses découverte de la danse, sa recherche de partenaire, ses premières compétitions…  Chaque semaine a le doit à son lot de péripéties et j’attends avec impatience chaque nouvel épisode.

L’anime est adapté d’un manga publié depuis 2012 et comptant 9 volumes. Je compte bien sûr le lire après la fin de l’anime afin de continuer à suivre l’histoire.

Je pense que l’anime est mieux adapté qu’un manga pour une oeuvre dont le thème principal est la danse, et en cela l’adaptation fait un bon boulot. On a le droit à de nombreuses scènes de danse, et celles-ci sont difficiles / coûteuses à animer, donc au final il y a vraiment très peu de danse « pure », mais plus des images figées (des runnings shots), des vues du public, des fashbacks, etc. Heureusement, on échappe à du CGI dégueulasse, malgré quelques courtes scènes de temps à autre.

Cette vidéo de ThePedanticRomantic traite justement de cela, et c’est plus clair en images qu’avec des mots :

Comme il le dit, c’est un peu dommage, mais ça n’empêche clairement pas de profiter de l’anime.

Apparemment l’anime adapte un peu rapidement le manga et oublie par exemple quelques scènes qui permettent de mieux cerner les personnages, donc ça vaudrait le coup de lire la manga aussi pour rattraper ce genre de moments. Impatient de voir ça !

Une autre critique sur l’adaptation : parfois elle exagère certaines poses comme ici où elle semble parfaitement normale et cohérente dans le manga et ou on a l’impression que le corps est cassé en 2 dans l’anime.

Nous en sommes qu’à la moitié de la saison donc je ne peux pas encore juger l’anime complètement, mais il y a un épisode pour environ 15 voire 20 minutes ont été consacrés à une danse de 1 minute. Oui vous avez bien lu. Je me dis que ça pourrait devenir lassant si c’est fait trop souvent, mais honnêtement je n’ai pas senti l’épisode passer et j’étais bluffé à la fin en me disant « Ah mais attends… tout c’était pour une danse de une minute ?! ».

Les personnages ne sont pas clichés et ont chacun a un rapport particulier entre eux et avec la danse.

En parlant de personnage, le chara-design est assez particulier, et même si on s’habitue, j’avoue qu’au début c’est assez spécial !

Premier anime consacré aux girafes

Bref, malgré quelques défauts d’adaptation, c’est un super anime qui est, contre tout attente, carrément captivant ! Je trouve ça dommage qu’il soit si peu suivis 🙁

Gamers!

Gamers!

Je faisais un tour sur la liste des anime pour cette saison, je suis tombée sur l’affiche avec la magnifique Tedou Karen (la demoiselle blonde ci-dessus). Et hop, Gamers! ajouté à ma liste directement. Comment ça je suis facile ? 😛

Histoire d’en savoir un peu plus je suis allé voir le manga, qui n’avait que la chapitre 1 de disponible en scans (2 aujourd’hui). Pour info le manga est une adaptation du Light Novel tout comme l’anime.

Bon l’art du manga est sans plus, mais l’histoire avait l’air intéressante :

Nous suivons l’histoire d’un groupe de lycéens ainsi que l’évolution de leurs relations et de leur rapport aux jeux-vidéos. Le héros, Keita Amano, de caractère plutôt réservé et solitaire, est passionné par les jeux-vidéos. Il se voit un jour invité à rejoindre le club de jeux-vidéos par la plus belle fille du lycée, la belle Karen Tendou. Alors qu’il pensait qu’un tel club le comblerait, Keita décline malgré tout la proposition et va faire la rencontre de Tasuku Uehara, un garçon de sa classe qui a l’air d’avoir une vie « réelle » remplie et heureuse mais qui cache en vérité sa passion pour les jeux-vidéos.

Bon. Les clichés sont pas loins et c’est pas la situation initiale la plus originale du monde, mais y’a moyen que ce soit sympa.

Alors comment dire… Ne regardez pas cet anime pour le gaming. 😀

En fait l’anime se concentre très rapidement sur les relations entre les personnages principaux, avec comme thème secondaire les jeux vidéos. On a le droit à des débats sympa comme est-ce que le Moe est important dans un jeu ou pas (oui), mais ce n’est qu’un support pour illustrer la relation entre 2 personnages.

En fait l’anime devient le plus gros tissu de malentendu que j’ai vu. C’est assez extraordinaire. En gros, un tel aime un tel qui crois qu’il aime un tel qui croit qu’un tel trompe un tel avec un tel, etc. C’est un anime vraiment centré sur la comédie et la romance, est même si je m’attendais pas du tout à ça, je dois bien dire que c’était fun à regarder.

Sur Reddit, /u/Daniel_Is_I, aka Chart-sama, a fait pour chaque épisode une représentation des relations entre les personnages. Au dernier épisode : ça donnait ça…

Album complet disponible ici

La fin est ok, relativement prévisible mais bon les choses auraient pu tourner autrement entre deux personnages que je ne vais pas citer par souci de spoiler. Enfin que je parle de fin, je parle de l’épisode 11. En effet, l’épisode 12 c’est presque un OVA : aucune progression dans l’histoire, un maximum de fan service pour bien vendre les Blu-Ray non-censurés, et tout cela autour d’une discussion gaming (c’est à dire ce qui arrive quasiment jamais dans le reste de l’anime malgré son nom) autour des DLC. Ça fait un peu genre « notre fin dans l’épisode 11 était pas vraiment conclusive alors achetez la en DLC » ou « ah lol l’anime faisait 11 episodes, l’épisode 12 c’est un DLC qui apporte rien mais qui est là pour faire joli ». Bref tout le monde était déçu, c’est un peu dommage de finir sur ça, surtout que bon je ne regardais pas vraiment Gamers! pour le fan service (sauf les encards).

Bref, c’était un anime vraiment sympa à regarder, surtout pour ses endcards, mais faut pas s’attendre à grand chose sur le plan de la romance (enfin techniquement si, mais c’est pas vraiment de la romance classique quoi) ou du jeu-vidéo.

L’opening est vraiment super, la chanson est chantée par les VA des trois personnages principaux féminins et on retrouve de nombreuses références aux jeu-vidéo ainsi qu’un bonne représentation des personnages et de leurs relations. J’ai beaucoup aimé cette analyse de Mother’s Basement qui m’a fait voir l’OP sous un tout autre angle :

Edit : L’auteur du LN, ce gros troll.

Tsuredure Children (Tsurezure Children)

Tsuredure Children (Tsurezure Children)

Si vous recherchez un anime avec de la romance et de l’école (comme moi), alors cet anime est fait pour vous.

Chaque épisode de 12 minutes est divisé en 4 parties qui concernent chacune un des 5 ou 6 couples de l’anime. C’est vraiment de la romance pure et dure : les différentes approches de l’amour que l’on peut avoir à cet âge là, de la fille qui ne réalise pas qu’elle est amoureuse au garçon qui ne sait pas comment se tenir avec sa copine en passant par le couple qui est trop timide pour arriver à faire leur premier bisou.

C’est vraiment léger et sympa, je dois bien avouer que cette petite dose de romance chaque semaine va me manquer, donc je compte lire le manga qui a à peu près la même forme et qui compte 163 chapitres, de quoi faire donc :3.

Princess Principal

Princess Principal

Synopsis :

Londres, XIXe siècle. Cinq jeunes filles vivent dans cette capitale divisée par un mur gigantesque d’est en ouest. Admises au sein de la prestigieuse école Queen Mayfair, ces lycéennes vont devoir jouer le rôle d’espionnes. Infiltrations et courses-poursuites palpitantes attendent nos héroïnes au coeur du monde de la nuit.

Et tout cela dans un style steampunk, qui ne m’attire pas plus que ça mais que j’ai vraiment adoré dans cet anime.

C’est un oeuvre originale, et le studio 3Hz, peu connu hormis peut-être pour Flip Flappers, a fait vraiment un bon boulot parce que le style graphique et l’animation étaient vraiment bons.

L’histoire se découpe en « case », on peut traduire ça par dossier ou affaire en français. Il y en a plus d’un vingtaine et l’anime les diffuse en fait dans le désordre :

Princess Principal

Certaines affaires ne font pas avancer l’intrigue principale, mais se concentrent plus sur un personnage en lui étant parfois même complètement dédié. J’ai vu certaines personnes critiquer cela , mais au contraire cela permet de mieux cerner chaque personnage, savoir d’où il (enfin elle du coup) vient, ce qu’elle a vécu, pourquoi elle agît comme ça, et finalement de s’attacher à chacune d’entre elle.

En voyant l’affiche de l’anime avec « Princess » et 5 lolies, j’étais assez perplexe je ne vais pas le cacher, je m’attendais à un anime niais/mignon, mais au final même si on a le droit à quelques moments mignons, ces filles sont des espionnes en temps de guerre, et sont donc très matures et ont des personnages plus profonds et plus sérieux que l’on pourrait le penser.

Vous reviendrez quand vous aurez vu l’anime mais clairement même après ce que je viens de vous dire, on s’attends pas une scène comme ça (spoiler), qui d’une part est superbement animée mais d’autre part montre bien que l’anime peut quand même nous surprendre grâce notamment aux éléments que j’ai cité ci-dessus.

Comme vous pouvez le voir, l’anime traite donc de l’affaire 1 à 24 en laissant de côté la moitié. On peut en tirer plusieurs hypothèses :

  • C’est juste histoire de, et en fait il n’y a rien derrière ces autres affaires
  • L’anime était prévu pour un double cour et en fait certaines parties ont été enlevées
  • Le reste des affaires est prévu pour une saison 2

La dernière hypothèse me parait la plus probable et surtout c’est celle que je soutiens, j’ai carrément envie d’avoir une saison 2. Étant donné que c’est un anime original, il n’y pas moyen de savoir.

Les derniers épisodes de l’anime sont 3 affaires à la suite, et sont vraiment prenants. La toute fin est un peu bateau/cliché, et si il se trouve que l’anime n’a pas de suite, c’est clairement une fin décevante. Néanmoins, si l’anime a une saison 2, elle reste un peu vite faite, mais permet tout à fait d’enchaîner sur de nouvelles aventures. Plus qu’à croiser les doigts !

Je me dois tout de même de mentionner l’OST qui va très bien avec l’univers et qui s’accorde parfaitement avec le tempo de l’épisode, nos héroïnes étant des espionnes, il a bien sûr des moments ou la tension augmente !

Un anime que je recommande chaudement et pour lequel j’attends avec impatience une saison 2.

Princess Principal
Elles vont me manquer ❤️

Kakegurui

Kakegurui

Synopsis :

L’Académie privée de Hyakkaou est un établissement pour les personnes privilégiées un peu particulier. Quand vous êtes les enfants des plus riches des riches, ce n’est pas votre prouesse athlétique ou la sagesse des livres qui vous maintient tout en haut. C’est savoir lire votre adversaire lors de duels. Quelle meilleure façon de perfectionner ses compétences qu’avec un programme rigoureux de jeu ? Dans l’Académie privée de Hyakkaou, les gagnants vivent comme des rois et les perdants sont condamnés à devenir les esclaves et à souffrir. L’histoire se centre sur Yumeko Jabami une mystérieuse étudiante récemment transférée qui a plus d’un tour dans son sac et de Suzui, un élève persécuté par Mary Saotome, une élève sadique qui prend un malin plaisir à détruire tout ses adversaires.

J’étais vraiment perplexe avant de commencer cet anime, car le style est vraiment très… particulier.

C’est pourtant l’anime le plus populaire de la saison (sans compter My Hero Academia) sur MAL, et ça se voit puisque le PV ci-dessus compte presque un million de vues.

Si je ne dis pas de bêtises l’anime n’était diffusé qu’au Japon via Netflix, le comble étant donné sa popularité, mais bon ce genre de conneries (c’est vraiment le mot) dans le monde de l’anime ne m’étonne presque plus, et donc il n’était disponible que illégalement via des fansubs donc on avait la traduction que le lendemain de sa diffusion.

Pour tout vous dire j’ai téléchargé l’anime une première fois, et j’ai regardé quelques scènes vite faites, puis j’ai abandonné, tellement ça semblait wtf. Je me suis finalement laissé tenté 3 semaines plus tard et je ne regrette pas d’être resté jusqu’à la fin.

Il faut dire que rien que l’opening est sacrément original et tiré par les cheveux, mais en fait il est carrément ingénieux et sa complexité cache tout un tas d’indices sur l’histoire et sur les personnages ainsi que leurs relations, comme le montre cette vidéo de Mother’s Basement :

Cette même personne a fait une autre vidéo expliquant pourquoi Kakegurui était un mauvais anime de gamble, notamment parce que il n’y a pas de suspens puisque Jabami gagne tout le temps.

Bien que je sois d’accord avec ce point de vue, cet anime reste complètement tordu et j’ai vraiment adoré le regarder, on prend plaisir à découvrir des personnages de plus en plus fous à chaque épisode. En y réfléchissant un peu, le synopsis n’est carrément pas crédible et vraiment bizarre, mais c’est tellement prenant qu’on n’y prête même pas attention.

La fin de l’anime est satisfaisante, tout en laissant la porte ouverte à une saison 2. C’est une fin originale puisque l’oeuvre originale est un manga toujours en cours de publication, Gambling School, que je compte lire et dont je viens d’ailleurs de me procurer le volume 1.

Classroom of the Elite (Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e)

Classroom of the Elite (Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e)

Synopsis :

Le prestigieux lycée Koudo Ikusei est à la pointe de la technologie ou presque 100% des élèves passent ensuite à l’université ou trouvent un travail.
Les élèves y ont une large liberté mais la vérité est que seul l’élite des élèves y reçoit des traitements favorables.
Nous suivons le quotidien de Kiyotaka Ayanokouji qui fait partie de la Classe D, qui est celle dans laquelle l’école met les élèves dit « inférieur » afin de les ridiculiser.
Kiyotaka Ayanokoji a été négligent lors de ses examens d’entrée et a fini dans la Classe D. Dans cette classe atypique, il se lie notamment d’amitié avec Suzune Horikita et Kikyo Kushida.

Alors… Que dire de cet anime…

La prémisse est hyper intéressante. On en sait peu sur les personnages, surtout Ayanokoji, ce qui leur donne un côté mystérieux hyper captivant, d’autant plus lié au fonctionnement de ce lycée ma foi plutôt particulier.

J’ai adoré les 5 premiers épisodes, et c’était clairement mon top 3 de cette saison, j’attendais chaque épisode avec impatience ! Aussi, j’aime beaucoup le style coloré, surtout les yeux.

Mais bon, à partir de l’épisode 6, que l’on peut appeler l’épisode fan service, c’est le drame… Suivit d’un épisode 7 dans le même genre, l’anime perd complètement ce côté psychologique et mystérieux. Ensuite, on enchaîne sur un nouvel arc jusqu’à la fin de l’anime, et ma foi c’est pas glorieux.

Je ne peux pas trop m’étendre parce que je ne veux pas spoiler, mais en tout cas la fin est à la fois surprenante, prévisible et décevante.

Edit : Voici une vidéo de KawZzeN qui soulève tous les points négatifs de l’anime dont je n’ai pas parlé ici :

L’anime est adapté d’un Light Novel, et le couvre jusqu’au volume 3. Si vous avez vu l’anime, je vous conseille de lire ce résumé du LN du volume 4 au volume 6. En fait on se rend compte que le LN continue bien sur la lancée des premiers épisodes, mais surtout que l’histoire commence vraiment vers le volume 3-4. Le truc c’est que l’adaptation est vraiment mauvaise puisqu’elle est peu conforme au LN, et pas mal de choses ont été changées, comme les épisodes de fan service ou la mise en avant de Horikita alors que ce n’est absolument pas le cas dans le LN.

C’est donc une grosse déception, surtout quand on sait que le source material est bien meilleur. En fait ils ont tellement foiré de trucs dans l’adaptation que j’ai même pas envie d’avoir une saison 2, puisqu’il vont devoir modifier encore plus de choses pour garder une continuité, et donc ça va être un massacre.

Si vous êtes motivés, il y a des traductions du LN en anglais chez Confused Translations, mais bon étant donné que le volume 2 est toujours en cours de traduction, on n’est pas encore rendu aux volumes post-anime.

Personnellement je vais surtout suivre le manga, qui n’a que 5 chapitres de disponibles actuellement. Il va probablement s’écouler plusieurs années avant qu’il rattrape l’anime et encore plus pour le LN, mais bon comme ça je le garde quand même dans un coin, ça m’intéresse cette histoire, quoi. En tout cas rien qu’en lisant que les quelques premiers chapitres, je suis soufflé de voir que le personnage principal, Ayanokouji, ne réfléchi et n’agit pas de la même manière. Son état d’esprit est tellement différent qu’on dirait un tout autre personnage. Ils se sont vraiment lâchés sur l’adaptation.

Bref, un LN carrément intéressant, et une adaptation foireuse qui avait pourtant super bien commencé. Dommage.

Classroom of the Elite (Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e)

New Game!! (New Game! saison 2)

New Game!! (New Game! saison 2)

Une super saison ! On retrouve notre fine équipe, chez Eagle Jump, au travail pour un nouveau jeu-vidéo. Rin change de poste pour aller s’occuper de la production, et le début de l’anime se concentre sur le « combat » si je puis l’appeler entre Aoba et Yagami pour désigner le prochain Character Designer.

Je ne vais pas spoiler la suite, mais on assiste à des scènes plein d’émotions entre ces deux-là, c’est vraiment super à voir.

On a le droit à 2 nouveaux personnages, les premières senpai de Aoba ! Elles ont chacune leur personnalité et leur propre raison d’être chez Eagle Jump. En plus elles vivent ensemble, du coup on le droit à des scènes vraiment chouette, avec toujours cette petite vibe de yuri haha.

New Game!! (New Game! saison 2)
Tsubame et Momoji.

Là ou cette saison m’a surpris c’est très certainement les 2 derniers épisodes, qui se concentrent sur Yagami et Rin, notamment. Je n’vous cache pas que ça coupait des oignons par-ci par-là, et LE ship arrive enfin à bon port, d’une certaine manière. Enfin, vous m’avez compris.

Malheureusement, l’anime a presque rattrapé le manga, donc il va falloir attendre au moins 2 ans pour une saison 2 :(. il semblerait qu’il y ait des rumeurs d’un OVA, tout de même. Enfin, je vais mettre à suivre le manga, moi…

J’ai vraiment hésité à mettre 9/10 à cette saison 2 tellement je ne m’attendais pas à ce qu’un anime pseudo-yuri/slice of life puisse être aussi émouvant. Et l’animation est vraiment toujours aussi bonne. Bref, foncez regarder New Game!!

Love and Lies (Koi to Uso)

Love and Lies (Koi to Uso)

Synopsis :

Dans un futur proche, c’est le gouvernement qui décide du conjoint avec lequel chaque citoyen, dès ses 16 ans, devra passer le reste de sa vie.
Ce bonheur promis sur la base de critères génétiques est à la fois source d’espoir et de désespoir…
Nous suivons le quotidien de Yukari, un lycéen ordinaire qui est amoureux de Misaki. Alors qu’il déclare ses sentiments à la jeune fille, il reçoit l’avis gouvernemental avec le nom de sa future épouse, Ririna.
Dans une société où avoir des sentiments pour autrui est illégal, Yukari Nejima décide de prendre le risque d’entretenir secrètement ces deux relations…

Koi to Uso rejoint un peu Classroom of the Elite : une prémisse de fou, mais une suite/fin décevante. En effet, même si le fait que le gouvernement fasse des couples forcés est un peu inconcevable, cela reste cohérent avec l’état actuel du Japon : une population vieillissante et un taux de natalité trop bas.

Même si il est un peu déroutant au début, on accroche vraiment au style des personnages. C’est un anime vraiment centré uniquement sur de la romance et de l’amour interdit, donc il fait aimer, et dans mon cas je suis fan donc je suivais avec beaucoup d’intérêt l’anime, j’étais même totalement à fond dès le premier épisode. Et il faut dire que même si on n’aime pas, ça vaut le coup de revenir rien que pour la musique de l’opening par Frederic qui reste totalement dans la tête et qui a bien sûr été rapidement memifiée. 😀

Mais malgré tout ça, en 12 épisodes on a quasiment pas de changement. Les personnages évoluent, certes, mais la situation finale est juste la même qu’au début. Et cette fin, alors là… C’est vraiment le clou. C’est genre « on assume qu’on a pas du tout avancé l’histoire, mais bon on n’avait pas d’idées pour la fin alors on va massacrer notre prémisse et comme ça y’aura pas de saison 2, bisous ». D’ailleurs sa note sur MAL a perdu environ 0.5 après le dernier épisode, et elle tourne maintenant autour des 6.9.

Mais ce qui est rassurant, c’est que c’est une fin originale de l’anime. L’intrigue principale est le fait que Yukari, le MC, choisisse entre les 2 filles, et il se trouve qu’au chapitre 140 du manga on a toujours pas la réponse, et donc au lieu de faire une fin non-conclusive, ils ont massacré l’histoire en environ 2 minutes. Et ça détruit absolument toute possibilité d’une saison 2 pour couvrir la suite du manga. RIP. En tout cas j’espère que le manga, lui, ne se terminera pas comme ça, mais bon dans les derniers chapitres on sent que ça va se compliquer un peu et que le choix sera forcé d’une façon ou d’une autre. Je vais continuer à le suivre avec intérêt, mais en tout cas cet anime fait mal au cœur. ?

Love and Lies (Koi to Uso)

Aho Girl

Aho Girl

L’histoire suit la vie quotidienne d’une jeune lycéenne Yoshiko Hanabatake, connue pour être stupide aussi bien sur le plan scolaire que sur le plan social. Elle traîne et embête constamment son voisin studieux et sérieux, Akuru Akutsu, à qui la mère de Yoshiko voudrait qu’elle se marie. Yoshiko devient ami avec la raisonnable Sayaka Sumino, qui, avec Akuru, tente de garder Yoshiko sous contrôle. La Présidente de la Morale publique n’apprécie guère la liberté d’esprit de Yoshiko, mais lorsqu’Akuru fait des remarques occasionnelles qui la complimentent, la présidente tombe amoureuse d’Akuru et commence à le suivre partout tout en réprimant ses pensées perverties. Yoshiko se lie également d’amitié avec un délinquant, Ryuichi Kurosaki, qui pense de Yoshiko comme étant une chef de gang composé d’un groupe d’enfants de l’aire de jeu et d’autres étudiants et personnels de l’école.

WTF, hein ? Ouais, complètement. Yoshiko est complètement débile et l’anime ne va nulle part, mais c’est juste tellement bien fait, avec des super VA, que 12 minutes de Aho Girl par semaine c’est juste un plaisir. Si vous recherchez quelque chose de cours et léger, c’est à voir absolument. Et le mieux c’est que c’est adapté d’un manga !

My First Girlfriend is a Gal (Hajimete no Gal)

My First Girlfriend is a Gal (Hajimete no Gal)

Synopsis :

L’été, la « saison des amours » est arrivée, mais trouver une petite amie pour Hashiba Junichi, un jeune lycéen, est plus dur qu’il ne l’espérait. Pour l’aider, ses amis vont alors le forcer à se confesser à Yame Yukana, une gyaru. Toutefois, les choses ne se passent pas vraiment comme prévu car, aussi improbable que cela puisse paraître, Yukana accepte de sortir avec lui !

Clairement, un anime qui vole pas haut, une romance un peu trash et un peu nulle, avec un fin prévisible. Des personnages un peu étranges comme notre chère Nene ci-dessus, qui porte ma foi certains atouts alors qu’elle fait 1m10, ou encore un ami du personnage principal qui est totalement un lolicon, si bien que au début de l’anime les blagues là-dessus étaient rigolotes, mais au bout d’un moment ça devient juste lourd et malsain.

Je n’irai donc pas le recommander, mais j’ai tout de même passé un bon moment devant, c’était sympa à regarder.

L’anime est adapté d’un manga, qui d’après ses lecteurs est meilleur, mais bon ça me tente pas plus que ça.

In Another World With My Smartphone (Isekai wa Smartphone to Tomo ni.)

In Another World With My Smartphone (Isekai wa Smartphone to Tomo ni.)

Cet anime peut-être à la fois génial et très mauvais selon l’angle duquel on le regarde.

En effet, on commence l’anime avec notre personnage principal qui se fait magiquement téléporter dans un autre monde et qui se voit attribuer des pouvoirs. Oulala, trop original. Ensuite, on découvre en fait qu’il est hyper fort, c’est à dire qu’en gros il maîtrise toute la magie de ce monde parallèle et bat juste n’importe quel ennemi qui se met en travers de son chemin. Juste.

On retrouve en fait des inspirations voir des références de Konosuba, Re:Zero ou encore Highschool DxD. En plus du délire isekai et du mec pété, on a le droit en plus à un harem. Et quand je dis harem, dites vous qui il y en a encore plus que toutes les filles sur les images ci-dessus et ci-dessous. C’est là la force de cet anime : il ne se prend pas au sérieux, fait dans l’excès, mais le fait bien. Tout l’anime est cohérent et fun à regarder. Au début j’étais perplexe, après quand j’ai vu pas mal de gens cracher dessus comme le summum de la nullité du genre isekai, je commençais à partager cet avis, mais au final il faut juste le regarder pour ce qu’il est. On peut même le prendre comme une parodie des genres sus-cités !

L’anime est adapté d’un Light Novel toujours en cours d’écriture, et selon les lecteurs il reste dans la même lancée par la suite, et est vraiment bien. Il existe aussi un manga adapté du LN qui n’a pour l’instant que quelques chapitres, mais du coup je vais le suivre.

Je ne pensais pas dire ça, mais clairement si il y a une saison 2, je la regarderai avec plaisir !

In Another World With My Smartphone (Isekai wa Smartphone to Tomo ni.)

Restaurant to Another World (Isekai Shokudou)

Restaurant to Another World (Isekai Shokudou)

On continue dans le genre Isekai, et dans cet anime on suit un restaurant, Isekai Shoukodo, son cuisinier et des deux serveuses. (Presque) chaque semaine, on a le droit à 2 histoires, chacune centrée sur un personnage dans un autre monde, qui mène à leur découverte du restaurant. En effet la porte vers le restaurant apparaît une fois tous les 7 jours à un endroit précis dans leurs monde respectif.

Il y a peu de continuité dans l’anime, puisqu’au final on découvre de nouveaux personnages toutes les semaines et on les retrouve parfois dans les scènes qui se passent au restaurant, mais c’est tout.

J’ai conscience que ma description de l’anime est pas hyper claire, mais en même temps c’est pas très simple à expliquer. En gros, si vous aimez les anime un peu casu, sans intrigue de fou et que vous aimez la nourriture, cet anime est fait pour vous. Chaque épisode est différent du fait de la construction de l’anime, ce qui permet de se détendre un peu et de voyager dans un monde différent à chaque fois.

Hormis cet aspect « histoires d’autres mondes », l’autre point central de l’anime, c’est vraiment la bouffe. Les personnages qui découvrent le restaurant finissent toujours par manger la fameuse cuisine de restaurant, en hésitant plus ou moins. La représentation de la nourriture, que ce soit visuellement ou par les mots, est vraiment très bien faite, et il vaut mieux avoir mangé avant de regarder cet anime ! On assiste parfois à des querelles dans le restaurant entre les différents personnages, venus manger dans leur restaurant favori (et secret) pour désigner le meilleur plat.

Bref, personnellement c’est pas mon truc, mais cet anime, comme son Light Novel, a beaucoup plus à ceux qui aiment ce genre un peu décontracté et fantaisie.

Netsuzou Trap -NTR-

Alors, du Yuri et du NTR, plus jamais.

En gros, on suit 2 couples. Le premier, Hotaru et son « petit ami » : il n’y aucun lien amoureux entre les deux, ils ont juste fait une sorte de contrat ou l’autre devrait répondre à ses « besoins » pour se faire plaisir, même si il/elle n’est pas d’accord. C’est un peu comme des sex friends, mais forcés. Chelou. Le second couple, Yuma et Takeda, sont vraiment amoureux. Enfin des 4 personnages, il n’y a vraiment que Takeda de vraiment pur et honnête, puisque Yuma tombe amoureuse de Hotaru après que celle-ci l’ai taquiné en l’embrassant ou en faisant d’autres choses de ce genre.

Le truc c’est que le petit ami de Hotaru est un vrai malade qui n’hésite pas à frapper celle-ci si elle refuse de se laisser faire et prends des photos de Yuma et Hotaru en train de passer à l’acte pour faire du chantage. Hotaru elle est juste chelou, rien que déjà pour être avec ce gars, et puis surtout c’est une vrai connasse qui fait mine de ne pas prendre conscience des sentiments de Yuma envers elle (oui ça m’a saoulé).

Bref, cet anime est frustrant pour diverses raisons, parfois malsaines, mais surtout parce que c’est du NTR (qui est littéralement dans le titre). La fin de l’anime est une fin originale totalement prévisible, mais ma foi je préfère que ça finisse comme ça plutôt qu’autre chose (je laisse votre imagination faire le travail avec tout ce que je viens de vous dire, hum). Je dis originale puisque l’anime est adapté d’un manga, qui est toujours en cours d’écriture. En fait l’anime a légèrement dépasse le manga, de 1 ou 2 chapitres, et c’est tout à fait possible qu’il finisse de la même façon. C’est pas plus mal.

Bref, le Yuri, oui, le NTR, non, et les 2 ensembles, encore moins. Heureusement que les épisodes ne duraient que 8 minutes…

Convenience Store Boy Friends (Konbini Kareshi)

Convenience Store Boy Friends (Konbini Kareshi)

Un anime romance avec un style graphique plutôt mauvais. Je m’attendais à quelque chose dans le style de Tsuredure Children, c’est à dire que l’anime se focus sur les différents couples successivement, comme le laisse penser la fin de l’OP :

Convenience Store Boy Friends (Konbini Kareshi)
Couple 1 et 2 : mystère, couple 3 : beaucoup trop, couple 4 : pas assez sauf à la fin, couple 5 et 6 : vite fait

Mais en fait ce n’est pas absolument pas le cas, et le couple 3 est au centre d’environ 2/3 de l’anime, et c’est dommage parce que je ne l’apprécie pas particulièrement contrairement au couple 4, que je pensais être le couple principal au début de l’anime. En fait leur relation met beaucoup de temps à se construire, ce qui explique la moindre quantité de temps consacrée à celui-ci.

L’anime est médiocre, mais il a quand même réussi à m’intéresser toutes les semaines. J’ai été particulièrement surpris par l’arc qui concerne un des personnages qui a une maladie. Étonnamment on est loin des clichés et l’explication derrière sa maladie, ses hésitation et le fait qu’elle soit si réservée est relativement inattendue. La fin est prévisible, bien sûr, même si la scène de fin, qui est une déclaration dans un certain couple, est un peu rallongée inutilement, genre on nous fais bien attendre, et PILE au moment fatidique, un camion, oui un camion, passe devant le couple et massacre la scène. J’espère que le directeur de cet anime va arrêter sa carrière parce que c’est d’une connerie sans nom, ça n’apporte absolument rien à l’histoire et ça détruit juste la fin, qui était plutôt satisfaisante.

Bref, un anime pas ouf : pas très joli, mal réparti, mal dirigé, mais qui a pour autant su garder mon attention grâce à quelques aspects positifs, mais qui ne sauvent pas tout.

Skirt no Naka wa Kedamono Deshita.

Bon alors je ne vais pas m’étendre là dessus, j’ai commencé à regarder sans trop faire attention, et c’est juste un hentai vraiment mauvais avec une fille extrêmement naïve et fragile et un garçon qui aime se travestir pour échapper aux filles parce qu’il est trop populaire. Voilà voilà…

KonoSuba: God’s Blessing on This Wonderful World! 2 OVA (Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo! 2 OVA)

Note: 8+/10

MyAnimeList

KonoSuba: God's Blessing on This Wonderful World! 2 OVA (Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo! 2 OVA)

Rien à dire de spécial sur cet OVA, ça fait super plaisir de revoir les personnages, c’est toujours aussi drôle !

KonoSuba: God's Blessing on This Wonderful World! 2 OVA (Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo! 2 OVA)
Je me remet toujours pas de cette scène. Darkness n’a vraiment pas changé non plus ?

Revenons sur la dernière saison

My Hero Academia 2 (Boku no Hero Academia 2)

My Hero Academia 2 (Boku no Hero Academia 2)

Je n’avais pas parlé de My Hero Academia dans mon dernier article, tout simplement parce que je ne l’avais pas vu. Et c’est bien dommage parce qu’il aurait été dans mon top 5 !

Je dois avouer que je n’ai pas accroché de fou à la première saison, notamment parce que je venais de regarder One Punch Man et que du coup le côté héros faisait un peu redondant. J’ai bien aimé tout de même, et je lui ai donné un 8/10. Après avoir binge la saison 1 j’ai donc rattrapé la saison 2 jusqu’à la moitié au début de cet été. Et pour le coup, j’ai vraiment adoré la saison 2 !

L’arc tournoi étant sacrément épique, et l’arc entraînement un peu moins mais tout aussi bien. L’animation est toujours aussi excellente est on a le droit a des combats de haut niveau.

Je me permet de partager ces vidéos analyse des openings de Boku no Hero Academia, puisque hormis le fait que les musiques soit excellentes (et restent dans la tête) et que l’opening 3 soit devenu un meme, les openings en eux-mêmes sont vraiment excellent, c’est dingue tout ce qu’on découvre quand on analyse un OP !

La saison 3 a déjà été annoncée, elle sera probablement diffusée dans un an, la hype est totalement présente ! D’ailleurs moi en attendant je vais me faire le manga 🙂

Re:Creators

Re:Creators

Synopsis :

Les humains ont créé plusieurs histoires. Joie, tristesse, la colère, profondes émotions. Ces histoires qui bouleversent nos émotions et nous fascinent. Si les personnages de ces histoires avaient leurs propres émotions et intentions, serions-nous des existences divines pour les avoir créé ? Notre monde a changé, dans Re:CREATORS, tout le monde devient un Créateur.

J’avais parlé de la partie partie de Re:Creators dans mon article précédent

Ah non en fait j’ai complètement zappé… Bon eh bien malgré un super début, je lui avais donné la note de 6/10 parce que je le trouvais ennuyant, tout simplement. Malgré une animation au top, je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages et je ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait, enfin bref, je n’étais pas convaincu.

Autour de l’épisode 10-12 on a une révélation ma foi plutôt émouvante qui m’a vraiment surpris alors que je m’apprêtait à drop l’anime. La suite est toujours un peu ennuyante, mais j’ai continué jusqu’à la fin, qui est pour le coup très bonne et conclut bien l’anime. Pour info c’est une oeuvre originale.

Je lui met donc un 7/10. L’animation est vraiment bonne, après pour ce qui est de l’histoire et des personnages, on aime ou on n’aime pas, la communauté est assez divisée à ce sujet.

Re:Creators

(Meteora best girl)

Sagrada Reset (Sakurada Reset)

Sagrada Reset (Sakurada Reset)

Synopsis :

Dans la ville de Sakurada, près de la moitié de la population possède des super-pouvoirs. Kei Asai peut, par exemple, se rappeler avec exactitude tout ce qu’il a vu ou entendu. Misora Haruki, elle, est capable de revenir dans le temps ou de le réinitialiser (dans la limite de trois jours). Tous deux sont étudiants et membres du club « Service », que la mairie utilise pour surveiller les personnes dotées de super-pouvoirs et afin de préserver la paix. En combinant leurs pouvoirs, et parce que Kei peut se rappeler ce qu’il s’est passé même lorsque le temps a été réinitialisé, ils résolvent ensemble des affaires dans le cadre du club. C’est là que Kei entend parler de la pierre « MacGuffin » qui, malgré son apparence inoffensive, se révèlera être un élément indispensable à la survie de la ville entière.

Si il y a bien un anime pour lequel la règle des 3 épisodes de s’applique pas, c’est bien celui-ci.

Je disais dans mon article sur la saison précédente que j’hésitais à arrêter tellement l’ennui était intense, et c’est ce que j’ai fait vers l’épisode 12, comme beaucoup d’autres, en lui donnant une note de 3/10.

A première vue, cet anime n’a absolument aucun sens. Les personnages sont très peu expressifs, et cela est accentué par l’animation avec laquelle on dirait qu’ils sont morts quand ils parlent.

Le truc, c’est que je jetais un œil de temps à autre sur les discussions épisodiques sur Reddit, où, dans le deuxième cour, il ne restait plus que les gens qui aiment vraiment l’anime, et la critique était vraiment positive, des gens allant même jusqu’à le qualifier de chef d’oeuvre dans le dernier épisode… Étonnant.

Extrêmement intrigué, et ayant des dizaines d’autres anime à voir, je me décide finalement à recommencer l’anime du début. Il faut que je comprenne pourquoi cet anime est bien.

Je ne vais pas mentir sur le fait que je me faisais un petit peu violence pour rester concentré, les épisodes étant remplis de dialogues difficiles à suivre, surtout quand on ne sait pas dans quel sens va l’anime. Mais déjà, j’ai bien fait de tout recommencer. En fait, quand je regardais la première fois, je comprenais tellement pas ce qu’il se passait que je ne m’y intéressais presque plus, et c’est impossible de suivre dans cet état. J’ai eu un peu de mal, mais déjà quand je suis arrivé une deuxième fois à l’épisode 12, tout était plus clair dans ma tête.

En fait l’anime commence vraiment vers l’épisode 12. Tout prend sens petit à petit.

La fin n’est pas totalement satisfaisante, mais elle est vraiment bien. En tout cas l’écriture est extraordinaire (c’est une adaptation d’un Light Novel), des petits détails aux retournements de situation, c’est vraiment une oeuvre unique.

Cet anime est donc assez lent est ennuyant, et c’est parfois assez difficile à suivre à cause de ça et du manque d’expressivité des personnages (une théorie explique ce dernier d’ailleurs, il est lié aux agilités des personnages et du temps, je vous laisse aller voir ça sur Reddit), mais pour vraiment pouvoir l’apprécier et le juger, il faut l’avoir vu en entier, sinon ça n’a aucun intérêt. D’ailleurs sa note sur MAL est passé de 6.7 à 7.2 après la fin du dernier épisode.

Je lui met 8/10 parce qu’il a le mérite d’exister, qu’il n’est pas reconnu à sa juste valeur, et que l’écriture est vraiment dingue. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un chef d’oeuvre, mais si vous aimez les histoires complexes et la philosophie, cet anime peut sûrement résonner avec vous.

Par contre en termes de fun on repassera. 😉

Sakura Quest

Note : 7/10

MyAnimeList

TV Time

Sakura Quest

Synopsis :

Yoshino Koharu est une jeune fille qui essaie de chercher un emploi à Tokyo, mais elle ne rencontre qu’une série de refus. Cependant, elle a apparemment eu une chance de la brisée quand elle reçoit une offre d’emploi pour travailler avec le comité de tourisme du village de Manoyama, qui lutte contre les difficultés économiques, en tant que leur « Reine ». Sans autre choix, Yoshino accepte l’offre et se rend à Manoyama pour savoir seulement qu’elle a été embauchée en fonction d’un cas d’erreur d’identité et que son contrat est d’une année au lieu d’un jour, comme elle le pensait au départ. N’ayant nulle part à aller, Yoshino devient à contrecoeur la reine de Manoyama.

J’ai beaucoup aimé le développement des personnages au cours de ces 24 épisodes, et je pense que l’anime est un bon représentant du genre slice-of-life. La fin n’est pas bouleversante, mais un peu triste et touchante. J’ai été ému, comme si une époque se terminait, et que tout le monde allait de l’avant, les personnages comme les spectateurs. Malgré tout, on s’attache vraiment aux personnages, ce qui rend cette séparation vraiment difficile !

Il n’y aura probablement pas de saison 2 (c’est un anime original), et même si il y a moyen, cette saison 1 toute seule est très bonne en elle-même. Si vous aimez le slice-of-life, je ne peux que vous le recommander !

Saekano: How to Raise a Boring Girlfriend .flat (Saenai Heroine no Sodatekata ♭)

Saekano: How to Raise a Boring Girlfriend .flat (Saenai Heroine no Sodatekata ♭)

Pour le coup, c’est un anime qui n’a été diffusé que la saison dernière, mais je n’en n’ai pas parlé tout simplement parce que je me suis binge les 2 saisons en 2 jours cet été.

Synopsis :

Un beau jour Tomoya Aki, un lycéen otaku, croise une magnifique fille en ville. Cette rencontre lui donne l’envie de créer son propre jeu de drague (appelé Galge) où l’héroïne principale serait une fille ressemblant beaucoup à celle rencontrée en ville. Tomoya persuade quelques amies aux caractères assez spéciaux de l’aider comme Eriri Spencer Sawamura, membre d’un club d’art, ou Utaha Kasumigaoka, la plus intelligente des élèves de l’école. Entre temps, Tomoya découvre que cette sublime et mystérieuse fille n’est autre que Megumi Katō, une camarade de classe qu’il trouve banale et au caractère ennuyeux. Mais il reste dévoué et déterminer à ce que ce soit cette fille qui soit l’héroïne de son jeu. Toutefois, cela ne sera pas facile, il devra la transformer de fille banale et sans intérêt à petite amie parfaite pour son jeu de drague !

Un synopsis qui ne paye pas de mine, et quand j’ai vu le genre ecchi sur MAL, je m’attendais un à anime à peu trashy remplis de clichés (c’était un peu pourquoi je l’ai regardé mais passons).

Eh bien il n’en n’est rien ! Hormis quelques rares scènes, et les OVA (épisodes 00) littéralement appelés épisodes fanservice, cet anime n’est absolument pas ecchi.

Notre personnages principal est entouré de 4 filles, certes, mais on est loin des clichés d’un harem classique. Les personnages évoluent petit à petit, et l’anime est vraiment prenant.

J’ai hésité à mettre 9/10 à la saison 2, en effet à ma grande surprise la fin est plutôt émouvante j’avoue que je ne m’y attendait pas.

Si vous aimez la romance, les pseudo-harem, la culture moe et les dating simulators, ne vous fiez pas aux apparences et foncez ! Cet anime est bien plus touchant et profond qu’il en a l’air.

Pour ma part, Megumi me manque déjà trop, alors même si ne compte pas lire le Light Novel, je compte en tout cas me faire le manga (enfin les 3).

Saekano: How to Raise a Boring Girlfriend .flat (Saenai Heroine no Sodatekata ♭)

Sword Art Online Movie: Ordinal Scale

Sword Art Online Movie: Ordinal Scale

J’ai complètement oublié d’en parler dans mon dernier article, alors que je suis allé le voir au cinéma !

Bon alors clairement, c’est du SAO pur et dur : si vous aimez SAO, vous allez aimer Ordinal Scale, sinon vous allez détester.

Après la VR, on se retrouve avec de la AR (réalité augmentée), et pour le coup si certains veulent critiquer le fait que Kirito et sa bande se retrouvent encore prisonniers de leur appareil alors qu’il viennent de quasi-mourir avec la VR, je veux bien. Le scénario est donc pas très crédible, du SAO quoi, mais ça se regarde.

Le Blu-Ray vient de sortir, je l’ai téléchargé et je dois bien dire que j’ai été choqué de voir que l’animation rend super bien en 1080p, c’est rare de voir cette qualité, et ça ne m’a pourtant pas spécialement marqué quand je suis allé le voir au cinéma. Je compte me le regarder de nouveau, et vue la qualité de l’animation, ça ne m’étonnerai pas que j’augmente la note à 9/10.

Bon et de toute façon ça vaut le coup de voir le Blu-Ray juste pour cette scène, m’voyez.

Et bien sûr ça fait hyper plaisir de voir que 2 nouveaux anime ont été annoncés !

Sword Art Online Movie: Ordinal Scale

Paris Manga

Je suis allé à Paris Manga il y a 2 semaines et j’en ai profité pour faire quelques achats, au plus grand bonheur de mon porte monnaie (#c’étaitpasprévu) :

Achats Paris Manga
+ un poster Re:Zero. Je n’ai pas acheté Steins;Gate à Paris Manga, mais je l’ai acheté en même temps et il y avait de la place, alors…
  • Tokyo Ghoul : il y avait une offre avec le tome 1 et 2, alors j’en ai profité. L’anime de Tokyo Ghoul:Re vient d’être annoncé, donc j’en profite pour me faire les 2 manga.
  • HighSchool DxD : j’ai aimé l’anime, alors à défaut de lire le Light Novel, je me suis pris le manga
  • Re:Zero : Je viens de me finir les scans du manga de l’Arc 1 et 2, les scans du dernier volume de l’arc 2 n’étant pas disponible. C’est dommage d’acheter le manga une semaine après avoir lu les scans, mais comment résister à cette couverture ? Le mieux c’est que j’ai eu le poster qui va avec !
  • Kakegurui : je ne comptais pas lire le manga, mais finalement étant donné que l’anime était sympa, quand je l’ai vu je me suis dis « pourquoi pas ! »
  • My Hero Academia : comme je l’ai dit, je compte m’y mettre !
  • Koi to Uso : je suis à jour sur les scans, mais comment résister quand il y a best girl en couverture ?
  • Steins;Gate : je l’ai acheté sur internet (et à vrai dire je viens de l’acheter aussi sur Steam). J’ai adoré l’anime (10/10 pour moi), et j’ai eu d’excellents retours du VN. Après quelques heures de jeu, je confirme, il est top. Vivement Steins;Gate 0.
  • Shingeki no Kyojin : comme je l’avais dit dans mon article sur la saison précédente, j’ai lu tous les scans, et wow la prochaine saison va être absolument dingue. J’achète le manga juste pour supporter l’auteur, et puis aussi parce que la couverture du tome 22 est top !
  • Koe no Katachi : j’ai déjà vu le film 2 fois et j’au lu tous les scans, donc j’ai acheté le manga juste histoire de supporter l’auteur, et pour avoir une part de ce petit bijou chez moi.
  • Erased : l’anime est superbe, j’ai vraiment envie de voir ce que donne le manga original, donc voilà, c’est acheté, plus qu’à s’y mettre.
  • Nanatsu no Taizai : j’ai adoré la saison 1, et étant donné que la saison 2 arrive pour janvier, j’ai envie de me mettre au manga. Je dois bien dire que le nombre de chapitres fait un peu peur, et que le style n’est pas spécialement avenant, mais je vais déjà essayer de lire le premier volume pour voir ce que ça donne.
  • Shigatsu wa Kimi no Uso : un vrai chef d’oeuvre, complètement bouleversant. Je ne sais pas si j’aurai le courage de lire le manga, mais bon…
  • Citrus : Yuri ❤️ Je suis déjà à jour sur les scans, donc c’est juste pour supporter l’auteur (et cette couverture omg). L’anime commence aussi en janvier, je suis impatient !

Voilà voilà, je suis super content de ces achats, et c’est clairement pas les derniers. J’ai acheté certains manga juste histoire de supporter l’auteur, et d’autres que je n’ai pas encore commencé à lire, je ne sais pas encore si je vais acheter les volumes suivant, on va voir quand le premier salaire va tomber haha !

Mais Paris Manga ça a aussi été l’occasion de rencontrer Fontanier Sensei (coucou Olivier), mon super prof de Japonais sur Youtube.

Les statistiques du weeb

Disons que les vacances ont été fructueuses…

MyAnimeList Angristan
Début juillet 2017
MyAnimeList Angristan
Début octobre 2017

Un x2,5 en anime et x5 en manga, je n’ai pas perdu de temps ! Après c’est sûr qu’en se bouffant des manga comme Attack on Titan, ça va vite…

En plus maintenant je lis environ 1h de manga par jour pour aller à l’école et au boulot, donc de ce côté là j’ai de quoi me faire plaisir ! Niveau anime par contre, même si j’en suis déjà beaucoup trop pour cette saison, je vais plus assumer 60 épisodes par semaine, mais plutôt de l’ordre de 30 max : les anime saisonnier + un anime + un daily rewatch sur Reddit (je viens de me faire Hyouka et No Game No Life, le prochain c’est Ookami to Koushinryou). Mais bon dans tous les cas le boulot passera avant, donc on va voir ce que ça donnera !

Vous pouvez me suivre sur MAL ou TV Time en attendant. ?

C’est parti pour la saison d’automne

J’étais à 20 anime la saison précédente, me voici déjà à 23 pour celle-ci. ?

Ma watchlist :

Il y a déjà des titres qui se démarquent et d’autres qui sont de grosses déception, mais je n’en dis pas plus et on se retrouve en janvier 2018 !


Dernière modification le 27 décembre 2017.

Stanislas, 18 ans, étudiant en administration système et réseau. Passionné par l’informatique, la high-tech et la sécurité ainsi que les anime, les mangas, et la culture japonaise. Adepte des logiciels libres, concerné par le respect la vie privée numérique. En savoir plus

2
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
fightmaxime
Invité
fightmaxime

Sympa !
Par contre, un peu long xD
J’aurais aimé que tu en dises plus sur KonoSuba.
Sinon, je vais me faire Made in Abyss même si ça n’a pas l’air d’être mon type d’anime.