Made in Abyss : voyage dans les tréfonds d'un chef d'oeuvre | Angristan
Made in Abyss : voyage dans les tréfonds d’un chef d’oeuvre

Made in Abyss : voyage dans les tréfonds d’un chef d’oeuvre

Cet article sur l’anime Made in Abyss était initialement une partie de mon article sur les anime de l’été 2017, mais il se trouve que j’ai beaucoup de choses à dire dessus, et j’ai donc préféré alléger mon autre article, qui est déjà bien long, et dédier un billet à part pour ce petit bijou.

Note : sauf mention contraire, il n’y a pas de spoilers dans cet article (enfin normalement)

Synopsis :

À la surface de cette planète, un seul endroit demeure encore mystérieux et inexploré : un trou gigantesque surnommé « L’Abysse ». Dans cette crevasse sans fond dorment des trésors que l’humanité ne semble plus pouvoir reproduire. La fascination et l’émerveillement que représente L’Abysse poussent de nombreuses personnes à s’y aventurer.

Rico, jeune orpheline, a grandi dans une petite ville située au bord du gouffre tout en rêvant de devenir cave raider », comme sa mère.
Un jour, alors qu’elle se décide à entrer dans l’Abysse, elle rencontre un étrange robot qui ressemble à s’y méprendre à un être humain.

Magnifique.

Je ne sais pas si vous connaissez la règle des 3 épisodes qui dit qu’il faut regarder les 3 premiers épisodes d’un anime pour savoir si il vous plaît. Hormis le fait que cet règle ne fonctionne pas du tout avec tout un tas d’anime (exemples dans ce que j’ai vu récemment : Steins:Gate ou Sagrada Reset, je parle d’ailleurs du dernier ici), on n’a même pas besoin de l’appliquer à Made in Abyss : le premier épisode est sublime. C’est probablement un des meilleurs premiers épisodes qui existent.

En effet dès le premier épisode, on est totalement plongé dans un univers complètement original, captivé par le mystère entourant ce lieu magique qu’est l’Abysse. L’Abysse a une dimension mystique et au fur et à mesure de l’anime on peut même le voir comme une entité divine, notamment à travers cette citation : Tout ce qui provient de l’Abysse y retourne un jour. Elle a un sens tout particulier pour nos deux protagonistes qui ont également une existence un peu mystérieuse.

La religion n’est pourtant pas du tout abordée sauf sur cette page du manga (spoilers) qui va dans le même sens de ce que je viens de dire, mais pour autant l’univers se base sur une vision de la société et la science particulière malgré le fait que la ville entourant l’Abysse n’est qu’une île qui prend place à une époque un peu floue, mais tout de même sur la Terre telle que nous la connaissons.

Carte de l'Abysse - Made in Abyss
Carte de l’Abysse colorée et nettoyée (Source)

Voilà une vidéo de Explanation Point qui traite justement de ce qui fait de ce premier épisode un chef d’oeuvre en lui-même :

(Le montage est excellent si on a les références)

L’anime nous captive aussi bien par son style graphique et son excellente animation, mais impossible de faire des louanges à cet anime sans s’arrêter sur l’OST. Composée par Kevin Penkin (tout mon respect à ce monsieur), elle capture parfaitement l’originalité de l’anime et le sentiment d’incertitude et de mystère qui le compose. Je l’écoute pour la énième fois au moment d’écrire cet article, et je m’en lasse pas. À vrai dire j’attendais avec impatience de pouvoir l’écouter après voir été envoûté par chaque épisode, et elle est enfin sortie le 27 septembre dernier, pour le plus grand plaisir de mes oreilles. Un vrai chef d’oeuvre.

Mes morceaux préférés de l’OST :

D’ailleurs, je ne suis pas le seul à penser que Kevin Penkin a fait un travail formidable sur cette OST. Il mérite un peu de reconnaissance alors je vous mets aussi une petite interview de ANN.

Kevin Penkin appreciation thread from anime

J’ai écrit cet article sur plusieurs jours et au final j’ai dû écouter l’OST au moins une dizaine de fois…

Edit du 24/11/2017 : Je me permets d’ajouter cette vidéo où on voit LE monsieur en personne !

L’anime est une adaptation du Manga écrit par Akihito Tsukushi. Je n’ai pas lu des masses de manga mais honnêtement les dessins sont tout simplement les plus beaux que j’ai vu. Tout se joue dans les nuances et les ombres.

Manga Made in Abyss
(techniquement c’est un spoil mais pas d’inquiétude, sortie de son contexte cette page n’apprend rien)

Voici d’autres pages superbes (spoilers) : 1 et 2 et 3.

Je viens de finir de lire les scans du manga, qui sont au nombre de 42 chapitres pour le moment (et vous n’êtes pas prêts). Le premier volume du manga sort le 2 janvier 2018 d’après Amazon et les volumes 2 et 3 arrivent quelques mois après. J’attends avec impatience de les recevoir, non seulement parce que j’ai envie de soutenir l’auteur mais surtout pour voir l’art de mes propres yeux !

Pour info l’anime s’arrête au milieu du chapitre 29 du manga. Mais clairement, si vous comptez lire le manga, je vous conseille de commencer depuis le début, ça vaut vraiment le coup.

En terme d’adaptation, Kinema Citrus a fait un excellent travail, et ce en collaboration avec l’auteur ce qui explique d’une part pourquoi c’est une réussite et d’autre part pourquoi le rythme de publication du manga a été ralenti ces derniers mois. Non seulement l’adaptation est fidèle à l’oeuvre originale, mais elle l’améliore en rallongeant quelques scènes (qui ne sont en aucun cas des fillers), et ce couplé à une superbe animation et une magnifique OST, permettent au final d’avoir une oeuvre encore plus agréable à regarder : on rentre plus facilement dans l’univers (le début du manga n’est pas vraiment limpide) et les émotions transmises sont décuplées.

Pour ceux que ça intéresse, voici une vidéo qui fait la parallèle entre le premier épisode et le chapitre 1 et 2 du manga.

Je pense que si vous êtes vraiment intéressé par cet anime, ça vaut le coup de lire les notes de productions de l’excellent Sakuga Blog, qui revient sur chaque épisode, en traitant du lien entre le fond et la forme de l’anime en mettant en lumière des techniques d’animation ou des directeurs, animateurs, etc.

Je me permet de citer leur dernier article :

To sum things up: a brilliant take on source material that I was frankly terrified by, made possible by core staff that had direct control over every single moment in the series. They trimmed the more questionable ends while reinforcing its voice through amazingly cohesive execution. Do I recommend it then? I’d never do it, but that’s not really criticism as much as my belief that pushing someone into the abyss is probably illegal. There’s no arguing around that the author is weirdly into the body fluids and suffering of kids, which is obviously a perfectly valid reason to avoid the series at all costs. Personally I feel like the anime’s reduced that to a negligible factor by shifting the focus away even when those scenes are actually present, and it never even gives the impression that it’s fetishizing their pain. Reg getting a roboner in the finale is 10 seconds in a masterful double-length episode, so I don’t want to give the impression that this kind of stuff dominates the show. Beware that it exists, but maybe give it a try if you think that won’t bother you. The show is otherwise absolutely incredible.

Il y a en effet un point à soulever, c’est le fait que les personnages principaux sont des enfants. En soit, rien de gênant, on pourrait penser qu’il est difficile de s’identifier ou de ressentir de l’empathie pour des enfants de 8 ans, mais bien au contraire. Sans spoiler, les derniers épisodes de l’anime sont très émouvants et certaines scènes sont très dures à regarder (on ne s’y attend pas du tout d’ailleurs), et le fait que ce soit des enfants rend cela encore plus puissant émotionnellement.

Je comptais parler de la censure et de la nudité dans Made in Abyss et il se trouve que Joey vient de sortir une vidéo juste quand j’étais en train de finaliser l’article :

Je vous invite à regarder la vidéo pour voir les 2 scènes dont il parle.

Pour ma part censure ou pas censure, ces scènes là ne m’ont pas spécialement frappé dans l’anime. Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il est inutile de censurer une fille de 12 ans, surtout dans un contexte comme celui-ci qui ne se focalise absolument pas sur la nudité, et pour le coup c’est ça qui rajoute une connotation sexuelle à Riko (dans une certaine mesure hein, faut pas déconner). Pour la scène ou Riko lève les bras, je trouve la censure inutile, mais je ne sais pas vraiment si on peut appeler ça de la censure finalement, est-ce que c’est pas ça le problème ? Mais bon, avec ou sans la scène reste la même pour moi.

Concernant la scène ou elle est pendu nue, il y a en effet aspect comique puisqu’elle en parlait quelques minutes avant dans l’épisode en disant qu’elle n’espérait ne pas être punie. Le truc pour moi, c’est que la scène en elle-même est un peu malsaine. Est-ce que c’est moi qui interprète cette scène comme étant malsaine ? Probablement. Néanmoins, même en y réfléchissant, je n’arrive pas à me décider sur ce qui est le plus malsain entre cette scène censurée ou non censurée. Laquelle accentue-t-elle cet effet ?

Dans les commentaires de la vidéo, quelqu’un dit ceci :

I mean if you feel the need to censor a 12 year old, that means in your mind the child is a form of sexual desire in need of being censored, which it is not.

Point de vue tout à fait compréhensible, et qui peu en effet s’appliquer à la première scène. Cependant, pour la scène de pendaison, c’est un peu différent. On retrouve cette scène dans un chapitre « extra » du manga dédié à un des personnages que l’on rencontre plus loin dans l’histoire. La voici. Pour le coup cette scène n’est pas censurée, et ce n’est pas à l’aspect sexuel auquel j’ai pensé, comme le dit une autre personne dans un des commentaires de la vidéo :

When I saw Riko strung up naked I didn’t care about porn, I thought about child abuse.

Voilà. Notez que je n’ai pas hébergé l’image sur mon serveur justement pour ça. Pour moi c’est surtout l’aspect malsain qui ressort. Après bien sûr on a toujours des individus avec des fétiches étranges qui existent, mais personnellement voir une fille pendue nue en train de pleurer, ça me fait mal plus qu’autre chose. Est-ce que de la censure aurait aidé ? Peut-être que ça aurait atténué le côté malsain ?

Nanachi Made in Abyss
Je propose qu’on censure best girl (si), parce qu’elle est trop mignonne.

Enfin bref, même en y réfléchissant bien, je n’arrive pas à trouver de réponse. Je pense que Joey est un peu à côté de la plaque d’une part parce qu’il n’a pas fini l’anime et qu’il n’a pas lu le manga, qui contient plus de scènes non-censurées de ce genre, mais surtout que la problématique de base n’est pas la censure. En soit, voir un enfant nu quand il se lance dans une aventure ou il risque sa vie à chaque instant et où il y a tellement d’autres choses à considérer, ça n’est en effet absolument pas gênant et ça rajoute un côté réaliste/naïf à l’histoire et aux personnages, comme dans la première scène. Il faut voir aussi qu’on a des scènes assez choquantes non pas par rapport à de la nudité, mais par rapport à de la souffrance. Et elles sont très dures à voir, honnêtement, mais ça renforce justement ce côté réaliste et l’intérêt que l’on porte à nos protagonistes et à l’histoire.

Mais concernant les scènes de pendaisons, je ne suis pas convaincu que ça apporte grand chose à l’intrigue, et encore moins qu’il ait été nécessaire de les représenter. Contrairement aux scènes de souffrance (oui dit comme ça c’est bizarre je sais) dont je viens de parler, elles font partie intégrante de l’histoire et sont nécessaires pour faire avancer l’intrigue. Rien que quand Riko mentionne cette punition la première fois, ça suffit pour se dire « oula, ça rigole pas ici ». C’est tout. Donc je ne trouve pas ça plus mal que ces scènes soit coupées ou censurée dans l’anime, puisque ça diminue un peu le côté malsain sans affecter le reste. Concernant le côté sexuel, c’est un peu plus complexe et subjectif, et au final on s’écarte un petit peu du sujet de base.

Je préfère en parler parce que ça me semble être un point intéressant où les avis sont divergeant, mais quoi qu’il en soit ce genre de scène est vraiment très rare et ça serait dommage de se focaliser dessus pour passer à côté de cette oeuvre. Personnellement j’étais tellement absorbé par le reste que quand j’ai vu ces scènes (je parle bien de la pendaison, les autres scène de nudités ne sont pas problématiques), j’étais en effet un peu étonné, mais je suis passé à autre chose.

Autre remarque concernant la citation de Sakuga Blog : personnellement je recommanderai cet anime corps et âme. Il ne sera probablement jamais mainstream, mais je pense qu’il peut plaire à pas mal de monde. En tout je recommanderais au moins de regarder le premier épisode. Si vous n’êtes pas captivé par celui-ci, je ne peux rien faire pour vous ! 😛

Production-wise, this has been nothing short of a miracle. A studio that lost many talented individuals and didn’t even have their full lineup available had to tackle the project, after suffering through many poorly planned projects as of late. Made in Abyss has been the exact opposite: thanks to its very healthy schedule, they’ve produced everything very ahead of time and that’s allowed them to fully dedicate themselves to the project, without impending doom to just finish it ASAP. A solo key animation episode by someone who regularly contributed to the rest of the series, someone notoriously slow like Kou Yoshinari being allowed to regularly contribute, and talented series directors who had the time to work hands-on for every single episode. The art department is also worth all the praise and then some, since they cleared a very hard task: paint a world that inevitably draws people in despite its dangers. The setting is conceptually fascinating and for the most part, their execution is similarly strong. If the companies involved decide to make a sequel I hope they don’t rush it out the door, because there’s no doubt it wouldn’t be the same.

Made in Abyss n’était donc pas vraiment bien parti vu l’état de l’équipe et du studio, mais la production a été chapeautée d’une main de maître et tout cela résulte en un anime tout simplement bluffant.

Je vais prier l’Abysse jour et nuit pour une saison 2, parce que Made in Abyss le mérite clairement et le source material est là. Néanmoins comme n’importe quel chef d’oeuvre, il est unique, et si la saison 2 n’a pas le même studio, les même directeurs ou encore et surtout le même compositeur pour l’OST, il sera très très difficile de faire mieux ou équivalent. Mais je suis prêt à prendre le risque.

Edit : THEY DID IT

Pour m’étendre un peu sur l’animation, ce qui rend les plans aussi beaux et qui nous permettent dans nous investir autant dans l’univers ce sont les arrières-plans. Ils sont vraiment sublimes et détaillés, et font penser aux différentes oeuvres du studio Ghibli.

Je ne suis pas le seul à avoir fait le parallèle et je le recommande également aux fans du studio.

Il y a un plan dans l’anime qui a pour je ne sais quelle raison un style légèrement différent du reste et à le regarder comme on peut penser qu’il est tout droit sorti d’un film Ghibli :

Made in Abyss Studio Ghibli

C’est dingue non ? C’est le même genre de structure un peu extravagante, cabossée et bidouillée qu’on retrouve chez Ghibli.

En voulant retrouver cette capture d’écran de bonne qualité pour cet article à partir d’une capture d’écran et peu moche, Google me sort ça :

Made in Abyss Studio Ghibli GoogleQue dire de plus ? C’est énorme ! Rien n’indiquait Ghibli dans le nom de l’image !

Mais ce parallèle avec le studio Ghibli n’est en fait ni un hasard ni une inspiration. C’est tout simplement parce que le responsable du « background art » (je ne sais pas comment ça se dit en français) n’est autre que Osamu Masuyama, qui a eu le même poste pour le génialissime Kimi no Na Wa, mais surtout pour d’autres films du studio Ghibli, dont il faisait partie ! Tout s’explique, donc.

Cela est expliqué plus en détails dans cette vidéo de The Canipa Effect :

Après le premier épisode, j’ai noté l’anime 8/10, et la note était de 7.96 sur MyAnimeList le lendemain de la diffusion.

Très rapidement, j’ai passé sa note à 9 et la note sur MAL a augmenté en oscillant autour de 8.3.

Dès la fin de diffusion de l’anime, plein de gens on ajouté leur note et le score a explosé, en quelques heures il est rentré dans le top 100 de MAL avec plus de 8.5/10.

A la publication de cet article, il est désormais rentré dans le top 20 avec 8.90/10 :

Made in Abyss top anime MyAnimeList

Concernant le manga, sa note a également explosé et malgré son petit nombre de lecteurs il est désormais le 7ème manga le mieux noté sur MAL avec 9.06/10, et il est à 0.01 de passer 4ème.

Edit : C’est fait.

Made in Abyss top manga MyAnimeList

C’est juste extraordinaire !

Comment j’en parle ici, j’avais d’autres favoris en début de saison, mais Made in Abyss est clairement l’anime de la saison et un des meilleurs de 2017 pour moi.

Je me permet de partager cette vidéo de KawZzeN qui partage mon enthousiasme :

J’ai donné une note de 9/10 au manga, tout simplement parce que je n’ai jamais donné 10/10 à un manga et que pour les quelques scènes malsaines un peu inutiles évoquées plus haut et les passages parfois un peu compliqués à suivre, je ne peux pas lui donner 10/10. En tout cas c’est un manga magnifique et captivant, et c’est avec grand plaisir et émotion que j’ai revécu les scènes de l’anime lorsque je l’ai lu. Les 13 chapitres qui suivent la fin de l’anime sont dingues et je suis désormais autant impatient de suivre la sortie mensuelle des nouveaux chapitres de Made in Abyss que de ceux de Attack on Titan.

Concernant l’anime, ma note initiale dans le courant de la saison était de 9/10, et après réflexion je la monte à 10/10. En effet, son univers unique, son histoire mystérieuse, ses personnages attachants et son OST magnifique annule tout autre argument qui pourrait expliquer une note inférieure. Made in Abyss est tout simplement un chef d’oeuvre. 

Cet article ne traite pas de l’anime et du manga en profondeur, pourtant j’en ai des choses à dire, puisqu’il s’adresse également à ceux qui n’ont pas vu et/ou lu cette oeuvre et donc, j’évite de spoiler un maximum. Je vous laisse découvrir ça par vous-même !

Made in Abyss
Allez hop, maintenant tu vas me binge ça immédiatement.

Dernière modification le 17 décembre 2017.

Stanislas, 18 ans, étudiant en administration système et réseau. Passionné par l’informatique, la high-tech et la sécurité ainsi que les anime, les mangas, et la culture japonaise. Adepte des logiciels libres, concerné par le respect la vie privée numérique. En savoir plus

1
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Lalith
Invité
Lalith

Vous faites chier… Les scènes malsaines, des gens l’ont vécu. C’est la vie telle qu’elle est. Je trouve très bien qu’on les représente et que ce ne soit pas un tabou. Au contraire, pour que les enfants puisse enfin dire ce qu’ils ont vécu plutôt que de devoir se réparer à 40 ans. 10/10 à ce manga. Putain.