Quel radar utiliser pour Pokémon GO ? (mars 2017)

Je n’en ai jamais parlé sur mon blog, mais je suis un grand fan de Pokémon. Je joue bien entenu à Pokémon GO depuis sa sortie c’est à dire depuis juillet 2016, et pour ceux qui connaissent le radar du jeu est un de ses gros points faibles.

Il y a donc rapidement eu des services et logiciels utilisant l’API du jeu pour pouvoir scanner des zones à volonté et ainsi pouvoir repérer des Pokémon plus facilement. Cependant Niantic est rapidement intervenu et dès l’été de la sortie, de nombreux services ont reçu des menaces juridiques les obligeant à arrêter leur activité.

Depuis, c’est le jeu du chat et de la souris avec Niantic, puisque à chaque nouvelle version des développeurs font du reverse-engineering sur l’API pour pouvoir l’exploiter, mais Niantic riposte souvent avec des vagues de ban de compte utilisé pour le scan. C’est pour cela que je précise la date dans le titre, puisque c’est possible que les logiciels que je vais présenter soient obsolètes dans quelques semaines.

Pour ma part j’ai utilisé pendant plusieurs semaines Pokémesh, qui était absolument génial et hyper complet mais qui a malheureusement été contraint d’arrêter.

Pokémesh

Avec la 2ème génération, je me suis remis à la chasse et j’ai tenté de retrouver une application radar. J’ai trouvé ce thread Reddit qui liste les application iOS, Android et les maps en ligne censés fonctionner.

Pour ma part j’en ai retenu 3 que je vais vous présenter.

Edit : Niantic a désactivé l’ancienne version de l’API. Pour utiliser des radars vous devrez obligatoirement acheter une hash key.

Pokésensor – Application iOS et Android

Pokésensor une application libre en java, le code source est disponible sur Github. Elle est disponible sur l’App store pour iOS, et pour Android il faut télécharger le .apk directement depuis le site.

Elle est très complète. Au niveau du scan, il faut ajouter des compte PTC, plus il y en a, plus c’est rapide. On peut régler la vitesse de scan en fonction de la zone à scanner et la vitesse de déplacement des comptes.

Pokesenor réglages

On peut filtrer les Pokémon pour n’afficher que ceux intéressants :

Pokésensor filtre pokémon

On peut choisir d’afficher les IVs, ça ne m’intéresse pas personnellement puisque ça ralenti le scan mais ça peut être utile quand on est à un spot spécial avec plein de Pokémon de la même espèce et de pouvoir choisir les meilleurs.

pokésensor scan

L’appli rencense aussi les point de spawns, ce qui permet de savoir à quel endroit précis un pokémon est suscpetible de spawn, et de mettre en évidence des endroits privilégiés.

Par contre, pas de Pokéstop ni d’arènes pour le moment. 🙁

Pour l’instant je ne me suis fait bannir aucun compte, mais je dois souvent compléter des captcha pour que le compte puisse accéder à l’API (ce qui est le cas de tous les logiciels). L’app est compatible avec 2captcha et peut donc se passer de le faire à la main.

pokésensor captcha

Petite astuce, l’application ne contient par défaut aucune image de Pokémon puisque celle-ci sont la propriété de The Pokémon Company. Le développeur n’a pas réussi à négocier et ne peut donc pas livrer l’application avec, donc il a rajouté un menu pour importer les images notre choix.

Je vous conseille ce lien, qui importera toutes les images dans l’app :

http://pokestadium.com/img/sprites/main-series/black-white/

Pokétrack – Application Android

Cette application n’est disponible que sur Android et le .apk se télécharge également sur le site.

Pokétrack est très simple à prendre en main, et présente quelques avantages par rapport à Pokésensor :

  • Création automatique de comptes, c’est bluffant, mais il doit y avoir un service qui tourne derrière ce qui explique probablement le fait que le code source ne soit pas disponible.
  • Scan des pokéstops et des arènes, avec détails
  • Scan automatique toutes les x secondes/minutes
  • Globalement plus ergonomique

Réglages Pokétrack

Le scan est super détaillé, ça va même jusqu’aux IV des Pokémons dans les arènes !

Scan Pokétrack

C’est probablement l’application la plus avancés à l’heure actuelle, je recommande !

RocketMap – Carte web

Encore un logiciel libre en Python et nodejs, mais celui-ci requiert un certain niveau en administration système et en Linux pour pouvoir l’utiliser.

Le principe est le même que tous les autres radars, vous le lancez avec une liste de compte PTC, vous définissez une zone, et hop ça scan.

Voici ce que ça donne en production : www.pogoteam.net/go/ (Paris) et www.livepokemap.fr (grandes villes FR) La plupart des RocketMap publiques ont désactivé le scan à volonté pour éviter de se faire repérer par Niantic. Il y a d’autres villes du monde entier sur le post Reddit que j’ai mis plus haut. C’est super pratique pour repérer des spawns et préparer ses chasses.

Au niveau des fonctionnalités sympathiques, vous avez accès à des statistiques de spawns qui sont stockés dans une base de données, à l’affichage des IVs, à des notifications via le navigateur pour les Pokémon de votre choix, ainsi que la résolution des captcha via le navigateur et via 2captcha. Aussi, le logiciel peut fonctionner en plusieurs processus ce qui le rend super rapide.

rocketmap pokémon scan

rocketmap pokémon IV moveset

Attention, il faut l’installer sur un serveur, et Niantic bloque tout un tas de plages d’IPs. Pour l’instant je n’ai trouvé que Scaleway de fonctionnel.

Petit mémo rapide pour l’installation (utilisez Ubuntu 16.10) :

apt update
apt full-upgrade
apt-get -y install python python-pip git unzip
git clone https://github.com/RocketMap/RocketMap.git /root/PoGoMap
cd /root/PoGoMap

Comme pour Pokésensor, il faut télécharger les images séparément pour éviter les problèmes juridiques :

wget https://stuff.notfurprofit.org/static02.zip
unzip static02.zip
pip install -r requirements.txt
curl -sL https://deb.nodesource.com/setup_6.x | sudo -E bash -
sudo apt-get install -y nodejs
npm install && npm run build

Exemple de commande pour lancer le serveur :

python runserver.py -u [USERNAME] -p [PASSWORD] -st 10 -k [Google Maps API key] -l "[LOCATION]" -H 0.0.0.0 -P 80

Ou encore :

python runserver.py -cf config/config.ini

Et dans config/config.ini par exemple :

host: 127.0.0.1 #reverse proxy à faire
port: 1234
username: [ compte1, compte2 ] #comptes PTC
password: [ mdp1, mdp2 ]
location: "48.8806259,2.3829616" #coordonnées GPS
gmaps-key: gGhj8sOdXQzBCgLUlm0DHhTFbzw #clé API Google Maps
fixed-location: true #empêche la localisation à la demande
gym-info: true #avoir + d'infos sur les arènes
captcha-solving: true #activer la résolution de captcha
captcha-key: 390ac6kjhs778çsh7Sks19d7e995bsjh8SHKJ7adaf #clé 2captcha
speed-scan: true #scan plus rapide

Je vous laisse regarder la documentation pour plus d’informations.

Les comptes PTC et l’API Niantic

Il ne faut jamais utiliser son compte principal avec ce genre de logiciel, vous risquez de vous faire bannir !

Pour pouvoir scanner en masse, il faut créer plein de comptes « fake » sur le site Pokémon. Je vous conseille ce service de mail pour pouvoir en créer rapidement. En effet la plupart des services de mail jetables sont bannis, mais pas celui pour l’instant.

Une fois que vous avez créé un compte, n’oubliez pas d’aller dans les réglages et d’accepter les conditions générales de Pokémon GO. Ainsi vous n’aurez pas à vous connecter sur le jeu !

conditions d'utilisation de Pokémon GO

Et voilà dresseur tu es paré pour partir à la chasse ! 😀

Pokémon GO


Image de une : https://www.youtube.com/watch?v=2B0i6zkUgRQ

Dernière modification le 11 mars 2017.

Angristan

Stanislas - 17 ans - Lycéen passionné d'informatique, de technologie et de high-tech. Sysadmin junior, adepte des logiciels libres, de GNU/Linux et d'Android. Music addict.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Quel radar utiliser pour Pokémon GO ? (mars 2017)"

avatar
Yoyo
Visiteur
Yoyo

Les 2 1ers demandent de payer une clé apparemment imposé par « Niantic »… Pff..

Maxime
Visiteur
Maxime

Ahah, j’avais vu tes étoiles sur github ! :p

wpDiscuz